Ce que Gerald De Palmas en pense

Par défaut

La rubrique « Ce qu’ils en pensent » est l’une de mes préférées du site de Radio Metal. Pour ceux parmi vous qui ne la connaissent pas, elle a pour objectif de donner la parole à une personnalité venant de n’importe quel horizon pour qu’elle donne son sentiment sur la musique metal/hard rock.

J’apprécie particulièrement cette rubrique parce qu’il est pour moi toujours très enrichissant de donner une tribune à des personnalités qui ne connaissent pas forcément le metal car elles vont s’exprimer naturellement, librement et avec fraîcheur sur ce sujet que souvent elles ne maîtrisent pas bien. Et je trouve cela instructif à bien des égards car comme le style n’a pas d’exposition médiatique dans les médias traditionnels, il est en conséquence méconnu par beaucoup de gens et c’est à ce titre pertinent de savoir l’image que ces personnalités en ont a priori, elles qui sont parfois très extérieures à ce monde-là.

D’ailleurs comme le metal est un style de musique à la marge qui est parfois bêtement caricaturé/victime de préjugés (manque de musicalité des artistes, comportements agressifs du public…) – il est de mon point de vue fort intéressant de voir si l’interviewé est « tombé dans le panneau » de ces stéréotypes où s’il a tenté d’approfondir le sujet. Mais bon, au-delà de savoir si mon interlocuteur a approfondi ou non le sujet, chacun a bien évidemment son avis sur les choses et ce n’est sûrement pas parce que quelqu’un n’aime pas le metal que c’est un idiot ! Exemple : quand Corbier nous explique que pour lui le metal n’est pas de la musique, ça me fait marrer même si vous vous doutez bien que je ne partage absolument pas son avis. Mais c’est justement ça qui est sympa avec cette rubrique, c’est qu’elle propose un regard décalé, une opinion personnelle.

Après, quand la personne en face comme Amélie Nothomb maîtrise son sujet de A à Z, comme c’est son cas avec le groupe Tool dont elle est fan, là je vous avoue que ça devient encore plus intéressant pour celui qui pose les questions sur le volet du journalisme musical pur. En même temps avec Amélie Nothomb tu n’as pas vraiment besoin de lui poser cent mille questions pour qu’elle développe son raisonnement étant donné l’incroyable tchatche qu’elle a !

En outre, et c’est la deuxième raison pour laquelle j’aime cette rubrique et que j’ai été particulièrement frustré qu’on la remette au goût du jour seulement récemment à cause de nos contraintes de temps, « Ce qu’ils en pensent » me donne la possibilité de rencontrer des personnalités que souvent j’admire et ça me sort vraiment de mon quotidien.

Car même si je l’apprécie beaucoup, mon quotidien se résume avant tout à ça : faire tout ce que je peux pour être à jour de mes mails (adresse personnelle, adresse contact et commercial de la radio), faire le maximum de News Express possibles, relire et sortir le maximum d’articles que je peux rédigés par mes collègues et répondre le plus vite que je peux aux sollicitations des internautes et artistes émergents sur les réseaux sociaux. Rien que ça prend 28H sur 24 donc comme structurellement je suis dépassé par le temps, ça me fait toujours plaisir de temps en temps de prendre 1H pour aller faire une interview !

En l’occurrence, lorsque le producteur de spectacles Arachnée Concerts nous a proposé de rencontrer Gérald De Palmas à l’Hôtel Roosevelt de Lyon le 13 octobre dernier dans le cadre de sa tournée qui est notamment passée par le Radiant de Lyon ce 28 novembre, j’ai tout de suite dit oui à mon interlocutrice car j’aime beaucoup certaines chansons de l’artiste – particulièrement « J’en Rêve Encore » qui est un morceau vraiment magnifique sur la jalousie dont les paroles ont été écrites par Jean-Jacques Goldman – et je crois ne pas me tromper en disant que ce type d’entretien original est apprécié par le public de Radio Metal. En préparant l’interview j’ai d’ailleurs pu constater avec plaisir l’humilité et la simplicité qui transparaissaient dans les interviews de Gerald De Palmas et je n’ai donc pas été étonné de passer un très bon moment en sa compagnie au cours de ces quelques minutes de discussions.

————————————–

Toujours à propos de Gérald De Palmas, mais sur un autre sujet, j’ai par ailleurs été assez étonné de l’article de Metro sur l’annulation de ces deux dernières dates de tournée initialement prévues à Pau et Marseille. Des annulations annoncées par l’artiste le 19 novembre dernier sur sa page Facebook. En effet quand je suis tombé sur l’article de Metro ça m’a un peu embêté pour l’artiste car, induit en erreur par le titre de la dépêche, j’ai cru que c’était toute la fin de la tournée qui était annulée, soit une dizaine de dates, ce qui n’était finalement pas le cas puisque seules Marseille (le 14/12) et Pau deux jours plus tard ont été annulées.

Mais en fait c’est surtout le traitement de l’info et les raccourcis présents dans l’article qui m’ont surpris. Deux dates annulées d’un artiste analysées comme le signe imparable d’une côte de popularité en berne ? Euh… c’est vraiment ridicule comme raisonnement ! En effet ce n’est pas parce que deux shows sont ponctuellement annulés – surtout sur une tournée de 75 concerts – que c’est automatiquement le signe que l’artiste en question ne séduit plus les foules et qu’il se trouve dans le creux de la vague ! Concernant Gérald de Palmas il suffit pour s’en convaincre de regarder le nombre de personnes présentes par exemple sur la date de Lille qui a eu lieu seulement trois jours après le post Facebook évoqué plus haut…

En fait tous les producteurs de spectacles vous le diront, il y a des villes plus « faciles » que d’autres à travailler et visiblement le rédacteur de l’article de Metro n’est pas au courant que les dates dans le sud de la France sont souvent dures à remplir, et ce sur plein de styles de musique différents. Il y a quelques jours un de mes amis producteurs de spectacles écrivait d’ailleurs sur son profil Facebook perso : « marseille la ville ou tu as autant de prévente de demande d’invit/pass photo ….et aprés ils s’etonnent qu’on y vas jamais lol ».

Donc pour moi il n’est pas forcément étonnant, qui plus est au vu de la conjoncture économique actuelle que chacun sait complexe pour le public, que ces deux dates soient annulées et je trouve assez étrange qu’un média à forte notoriété comme Metro lance des conclusions qui s’apparentent plus à des jugements de valeur injustes de type « Outre une apparition dans la dernière édition de The Voice, l’artiste s’est fait très discret. Peut-être un peu trop pour les fans, qui semble déjà l’avoir oublié ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *