AC/DC Tours de France 1976-2014 : Les Bonus

Par défaut

Monstrueux. C’est le premier terme qui vient à l’esprit lorsque l’on prend connaissance des deux ouvrages consacrés à AC/DC réalisés par Philippe Lageat (rédacteur en chef de Rock Hard France) et Baptiste Brelet (Can’t Stop AC/DC Webzine). Sorti en octobre 2014, le premier tome intitulé AC/DC Tours de France 1976-2014 avait impressionné autant les fans du groupe que les professionnels du milieu. Il faut dire qu’avec au menu 712 pages (!) entièrement consacrées au groupe et gavées de photos d’archives inédites, de témoignages on ne peut plus rares et autres exclusivités à ne plus savoir qu’en faire, les amateurs du plus grand groupe de hard rock au monde ne pouvaient que tomber sous le charme de ce produit aussi hors-norme que colossal.

Un livre qui, comme son nom l’indique, s’intéressait au parcours du groupe dans notre pays.

Trois ans plus tard, la fine équipe remet le couvert avec cette fois Les Bonus de l’édition précédente. Paru le 10 octobre dernier aux Editions Point Barre, cet ouvrage de 304 pages doit être considéré comme « le petit frère » du premier volume comme le mentionnent les rédacteurs. Fort de 500 photos et composé de près de 200 documents, il fait évidemment honneur au groupe australien en donnant la parole à des protagonistes qui ont participé à son Histoire même si, globalement, le livre met plus en avant les photos que l’écrit puisque la plus value de l’ouvrage réside notamment sur ces centaines de clichés inédits effectués entre 1976 et 2014. Pour autant, la partie éditoriale ne doit pas être considérée comme un bonus des bonus : loin de là ! Car ces témoignages exclusifs sont de sacrées sucreries que l’on prend plaisir à dévorer goulument. Le livre démarre d’ailleurs par une préface de Brian Johnson qui évoque avec émotion la relation qu’il entretient avec la France. « Au début des années 80, nous nous y produisions dans de plus petites salles et, tout bien considéré, je crois que c’est là que je prenais le plus mon pied » explique notamment le frontman d’AC/DC (nous devrions sûrement dire « l’ex-frontman » désormais…) qui a pris le micro en 1980 après le décès de Bon Scott.

Indéniablement, cet ouvrage est en premier lieu indispensable pour sa grande valeur historique, s’attachant à détailler les débuts du groupe et une période que les plus jeunes fans d’AC/DC n’ont forcément pas connue. D’ailleurs, les lecteurs de tout âge ne cesseront, en parcourant ses pages dont la maquette est signée Vanessa Girth, de faire des découvertes. Saviez-vous qu’en 1976 le groupe était en résidence au Marquee de Londres et que sa rémunération était… une simple caisse de bière ? La salle se remplissant chaque soir de plus en plus, il recevra ensuite deux caisses de bières… avant de toucher un cachet en bonne et due forme. Cette anecdote vient par exemple du témoignage de Paul Wright qui fut le tour manager d’AC/DC entre juin 1976 et avril 1977. Agrémenté de photos, son témoignage est intéressant à l’image du discours de Jake Berry, le production manager du groupe, qui se livre pour la première fois dans cet ouvrage. Regorgeant de pépites, ce dernier comporte également nombre de billets de concerts, affiches, articles de presse de l’époque etc.

Au moment où le groupe a dernièrement été au cœur de l’actualité pour de bien tristes raisons, les Bonus de cette rétrospective menée par Philippe Lageat et Baptiste Brelet sont une cure de jouvence pleine de sueur, d’énergie positive et de sourires qui feraient bien de se terminer sous votre sapin de Noël. D’autant plus que sur le site où vous pouvez passer commande (voir lien ci-dessous), il ne reste plus qu’une centaine d’exemplaires deluxe disponibles sur les 2000 qui ont été imprimés !

Pour commander le livre : acdclelivre.fr.
Prix : 39,90€ pour la version « standard » disponible en librairie ou 39,90 + 10€ de port pour la version « deluxe » avec fourreau et trois lithographies uniquement disponible sur le site.

Exemples de doubles pages (à agrandir) présentes dans le livre :

Chronique (également disponible sur le site de Radio Metal) : Amaury Blanc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *