Une petite fierté perso

Par défaut

devin-townsend-terria

Bon je suis content et je vous explique pourquoi en quelques mots ici (même si je l’ai déjà fait en thread sur mon compte Twitter il y a quelques jours) ! Cela me permettra de revenir notamment sur ma vision de Radio Metal et sur des questions de psychologie perso.

Dans la vie, on a toujours besoin de challenge. Enfin moi c’est mon cas en tout cas et j’ai toujours eu beaucoup d’objectifs en tête pour pousser les limites de mon épanouissement et de mes plaisirs.

Je vous explique le délire.

Il y a quelques années, j’ai ressenti une grosse frustration par rapport à Radio Metal puisque dialoguer avec ma propre communauté ne m’intéressait plus. Ça ne m’intéressait plus parce que, naturellement, j’ai toujours eu une énorme défiance face aux communautés, surtout quand elles sont grosses. Quand comme nous, et donc comme moi, tu pars de 0 pour développer un média et que ce dernier prend de l’ampleur pour atteindre aujourd’hui 135 000 fans sur Facebook, les enjeux changent et les contraintes se multiplient.

Ça m’a pété les couilles parce que RM est un média très généraliste dans le metal, avec une ligne éditoriale ouverte, et si tu veux, avoir des abrutis qui nous disaient « ouais vous faites que parler de Metallica !! » ne m’apportaient rien du tout sur le plan perso (euphémisme). Sans compter que Nico notre rédac’ chef est plutôt du genre énergivore niveau communication (ouais je parle de toi Nico !! 😉 ), du coup tout commençait sérieusement à me peser. Ça vient du fait que moi, à titre perso, j’aime bien les petits comités.

J’ai vite regretté la période des débuts de RM où on représentait rien dans la scène mais où je m’amusais nettement plus. Le fait de travailler sur cette contradiction (car j’ai toujours voulu monter le plus gros média possible, ambition mon amour !) m’a permis de prendre du recul et de m’épanouir aussi sur d’autres choses.

Mon blog fait partie de ce processus. Depuis quelques années, c’est mon fourre-tout où je partage tout ce qui me tient à cœur. C’est un espace de liberté où personne vient m’embêter. Enfin sauf Nico quand il voit que je fais parler Guillaume de Klone sur PNL et qu’il me dit « mais pourquoi tu gardes ça pour ton blog !? Ca pourrait intéresser nos lecteurs ! »

Mais ouais mais le délire c’est que JE M’EN FOUS DE L’AVIS DE MACHIN TRUC SUR LA TRIBUNE D’UN ARTISTE DE METAL SUR PNL !!!

Je connais les metalleux par cœur et leurs réactions sur Internet aussi. Qu’est-ce que ça peut me faire d’avoir 2 000 commentaires sur un truc pareil ? Je m’en fous moi. J’aime Klone, j’aime PNL, je me fais mon truc dans mon coin et si ce sujet intéresse les gens tant mieux et ils ont qu’à venir sur mon blog ! Moi j’aime les interactions positives, pas les trolls à deux balles qu’on trouve souvent sur la Toile.

Tout ça pour dire quoi ? Que je suis content d’avoir cet espace de liberté qui me permet de me fixer des objectifs.

Par exemple, je suis heureux d’avoir proposé la semaine dernière l’ultime volet de ma rubrique consacrée aux préceptes enseignés par des chansons d’artistes importantes à mes yeux. Et finir par des paroles de Nickelback n’est pas anodin. Car voilà un groupe qui se fait constamment caricaturer juste parce que les gens aiment les raccourcis et les caricatures.

Mais ces paroles sont intéressantes et la chanson géniale. Ça parle de drogue et je pense que c’est tout à leur honneur d’écrire une chanson comme ça, eux qui en plus touchent un public plutôt jeune (enfin de moins en moins car le temps passe !).

Et donc, là où je suis content c’est d’avoir réussi le challenge des 52 chansons / préceptes. Ça peut paraître dérisoire à vos yeux haha mais pour moi c’est très important car ça a de la valeur.

Parce que s’il y a bien un truc qui est difficile à maintenir pour un support média quel qu’il soit, c’est la constance de publication.

Peace et restez chez vous.
A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *