Les épreuves de l’artiste

Par défaut

« Radio Metal : Quand tu as été diagnostiqué malade, tu as réussi à maintenir le concert au 70 000 Tons Of Metal alors que tu souffrais et que tu étais coincé sur un bateau de croisière pendant quatre jours. Beaucoup de groupes ont annulé des concerts pour moins que ça ! Pourquoi est-ce que c’était si important pour toi de ne surtout pas annuler ?

Christopher Johnsson (Therion, guitare) : Il y a peut-être quelques raisons héroïques qui font bien imprimées dans un magazine, et d’autres raisons moins héroïques. Une de ces raisons est que j’aurais perdu énormément d’argent parce que nous avions déjà réservé les billets d’avion, donc nous aurions perdu quelque chose comme dix mille euros en faisant ça. Je suis peut-être un musicien à succès mais pas non plus au point de pouvoir dire : « Tiens, j’ai dix mille euros dans la poche, pas de problème. » Ça représente beaucoup d’argent pour moi aussi. En particulier durant cette période pendant laquelle j’étais malade et je ne savais pas ce que j’allais gagner par la suite. Nous étions en plein travail, à finir un opéra rock, et nous n’avions pas eu de revenus pendant plusieurs années, donc j’avais vraiment besoin de cet argent. C’est une des raisons. A la fois pour gagner de l’argent et ne pas en perdre avec les billets d’avion.

L’autre chose c’est que je me suis tellement battu pour nous faire connaitre avec le groupe. Nous avons dormi sur le sol comme des chiens, sans couverture, sans oreiller, sans rien. Parfois, nous devions boire de l’eau pour ne plus sentir la sensation de faim parce que nous n’avions pas de nourriture, aucun de nous n’avait d’argent, même pas pour acheter un sandwich. Nous avons vraiment vécu des moments très difficiles, nous avons énormément travaillé pour amener le groupe là ou il est aujourd’hui, et jouer au 70 000 Tons Of Metal, ça revient à recevoir un diplôme qui te dit « Mec, t’as réussi. Tu joues sur un bateau de luxe dans les Caraïbes et on te paye pour le faire. » Il n’y a rien de mieux. Si tu as joué au Dynamo, au Wacken et au 70 000 Tons Of Metal, tu pourras dire à tes petits-enfants : « Ouais, j’étais un musicien à succès. J’étais quelqu’un, » pour ce que ça peut valoir. Emotionnellement, annuler 70 000 Tons Of Metal, ça revient à étrangler des chiots ou quelque chose du genre. Tu peux annuler un concert, mais tu n’annules pas ton putain de concert au 70 000 Tons Of Metal. Jamais, sous aucun prétexte. Je me suis toujours battu.

Qu’est-ce que j’aurais dû faire ? Rester chez moi à me sentir misérable et perdre de l’argent, en regardant les autres groupes qui jouent là-bas sur YouTube ? Ça ne me ressemble pas. Si mes bras et mes jambes sont toujours attachés au reste de mon corps, je continue. Une fois, au Mexique, j’ai eu une très mauvaise intoxication alimentaire – je crois que c’était un des deux seuls concerts que nous ayons jamais annulé en trente ans à cause de moi. J’étais tellement malade que je ne pouvais même pas rester assis, je m’évanouissais. J’avais des aiguilles dans le bras, des docteurs autour de moi, la totale – j’étais vraiment méga malade. Le groupe s’est dit : « Ok, la tournée est finie pour nous. » Mais le lendemain, je pouvais marcher et je pouvais tenir une guitare, donc j’ai joué le concert. Nous sommes comme ça. C’est vrai que nous venons d’un milieu de classe moyenne stable, nous n’avons pas grandi dans des favelas au Brésil sans nourriture, donc nous avions une certaine sécurité, nous pouvions retourner à nos vies stables, mais en tant que groupe d’un pays de l’ouest et qui fait des choses que personne ne ferait aujourd’hui, ça a été extrêmement compliqué et nous avons dû nous battre. Une fois, je m’en rappelle c’était en 1992, j’ai dormi par terre sous un tapis. »

Cette citation de Christopher Johnsson, l’âme de Therion, résume à merveille ce qu’il faut faire pour réussir dans la musique en soulignant les (nombreuses) épreuves que doivent parfois rencontrer les artistes pour trouver la voie du succès. Je vous conseille vraiment de ne pas passer à côté de son interview qu’on vient de sortir sur RM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *