Le Longlive Rockfest veut réunir les communautés

Par défaut

Anthony Chambon, le programmateur du Longlive Rockfest dont la deuxième édition se tiendra sur deux jours au Transbordeur de Lyon les 13 et 14 mai prochains, est courageux. Car lancer un festival qui mélange punk, hardcore moderne, pop/punk et metal en France est un challenge pas simple à la base, et d’autant plus quand ce type de fest n’a pas lieu aux alentours de Paris, ville qui a tendance à vampiriser le monde des concerts.

« Il est évident que cela aurait été plus simple de faire ça à Paris » explique le co-fondateur d’Alternative Live, structure qui organise de nombreux événements de punk/hardcore/metal en France (Parkway Drive, Impericon Never Say Die Tour! etc.), « on s’est même posé la question de caler les dates du Longlive pendant le Hellfest dans le but de récupérer deux ou trois groupes. En effet la période de mai pour un festival n’est pas la plus simple sur le booking puisque cette période de temps est située juste avant le grand rush des festivals. » détaille Anthony au cours de notre échange.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *