Savourer (27/52) – Semaine Spéciale Tool

Par défaut

20170510_194708_10285_990570

Une fois par semaine, et ce pendant un an, je me fais plaisir en partageant ici des paroles de chansons qui m’ont marquées. Vous avez d’abord la traduction/transcription en français dudit morceau puis la chanson en tant que telle (avec les paroles d’origine directement à l’écran, retranscrites, ou le clip). Ces chansons – qui concernent tous les styles de musique, vous vous en doutez si vous connaissez un peu mes goûts que je reconnais volontiers être parfois discutables 😉 – sont à mes yeux importantes parce qu’elles m’ont enseigné, et continuent d’ailleurs à m’enseigner, des préceptes.

A chaque fois que je les écoute, j’en tire une ou plusieurs leçons, d’où le titre de l’article concerné qui chaque fois correspond à une recommandation ayant, à mon sens, beaucoup de valeur. Ça me fait kiffer de mettre en avant ici des paroles parce que pour moi la musique ce n’est pas uniquement du son. Le message véhiculé par les artistes étant parfois/souvent tout aussi essentiel. Ces paroles concernent donc tous les sujets. Voici le vingt-septième volet de cette série.

« Le noir puis le blanc étaient tout ce que je voyais dans ma petite enfance
Puis le rouge et le jaune sont apparus, m’ont été révélé
Me permettant de voir
En-dessous, au-dessus et au-delà, j’imagine
Attiré au-delà des lignes de la raison
Je presse l’enveloppe
Je la vois se tordre

Trop penser, trop analyser sépare le corps de l’esprit
Ca altère mon intuition, me fais manquer des opportunités
Et je dois alimenter ma volonté pour sentir l’instant se frayer un chemin en dehors des lignes

Le noir puis le blanc étaient tout ce que je voyais dans ma petite enfance
Puis le rouge et le jaune sont apparus, m’ont été révélé
Me permettant de voir
En-dessous, au-dessus et au-delà, j’imagine
Attiré au-delà des lignes de la raison
Je presse l’enveloppe
Je la vois se tordre

Trop penser, trop analyser sépare le corps de l’esprit
Ca altère mon intuition, laissant toutes ces opportunités derrière moi
Alimenter ma volonté pour sentir cet instant me pousser à franchir la limite
Je me révèle pour saisir Mon Destin
Je me révèle pour saisir tout ce qui peut arriver

Je saisis mon désir de sentir le rythme
De me sentir assez relié pour m’écarter et pleurer comme une veuve
De me sentir stimulé pour sonder le pouvoir
Pour voir la beauté
Pour me baigner dans la fontaine
Pour me balancer sur la spirale
Pour me balancer sur la spirale
Pour me balancer sur la spirale de notre divinité et rester quand même humain

Les deux pieds sur terre
Je me déplace entre les sons la bouche grande ouverte pour l’engloutir
Je la sens se déplacer sur ma peau
Je lève le bras, je tends le bras
Je me saisis du destin ou de tout ce qui pourra me sidérer
Tout ce qui pourra me sidérer
En suivant notre volonté et le vent il se peut que l’on arrive là où personne n’a été

On part en spirale
On ne s’arrête plus
On part en spirale
On ne s’arrête plus
On part en spirale
On ne s’arrête plus »

Tool
« Lateralus »

Chanson :

27/52 : Savourer.
26/52 : Creuser.
25/52 : Laisser couler.
24/52 : Prendre la contre-allée.
23/52 : Se préparer sereinement.
22/52 : Choisir des addictions positives.
21/52 : Trouver les bonnes oreilles.
20/52 : Se reconnecter.
19/52 : Ne pas avoir de remords.
18/52 : Confronter ses démons.
17/52 : Digérer.
16/52 : Crier encore.
15/52 : Préserver l’une des raisons de se lever chaque matin.
14/52 : Graver les choses dans le marbre.
13/52 : Voir plus loin et plus haut que le savoir.
12/52 : Rechercher la Vérité et la Justice.
11/52 : Savoir écouter l’autre.
10/52 : Ne pas avoir peur.
9/52 : Se sauver soi-même.
8/52 : Partir en trip.
7/52 : Avancer avec humilité.
6/52 : Vivre pour quelque chose.
5/52 : Voir ses amis.
4/52 : S’éloigner de l’agitation – Partie 2.
3/52 : S’éloigner de l’agitation – Partie 1.
2/52 : Accueillir le changement.
1/52 : Ne pas se retenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *