Ne pas changer son fusil d’épaule (37/52)

Par défaut

sch-evt2

Une fois par semaine, et ce pendant un an, je me fais plaisir en partageant ici des paroles de chansons qui m’ont marquées. Vous avez d’abord la traduction/transcription en français dudit morceau puis la chanson en tant que telle (avec les paroles d’origine directement à l’écran, retranscrites, ou le clip). Ces chansons – qui concernent tous les styles de musique, vous vous en doutez si vous connaissez un peu mes goûts que je reconnais volontiers être parfois discutables 😉 – sont à mes yeux importantes parce qu’elles m’ont enseigné, et continuent d’ailleurs à m’enseigner, des préceptes.

A chaque fois que je les écoute, j’en tire une ou plusieurs leçons, d’où le titre de l’article concerné qui chaque fois correspond à une recommandation ayant, à mon sens, beaucoup de valeur. Ça me fait kiffer de mettre en avant ici des paroles parce que pour moi la musique ce n’est pas uniquement du son. Le message véhiculé par les artistes étant parfois/souvent tout aussi essentiel. Ces paroles concernent donc tous les sujets. Voici le trente-septième volet de cette série.

« Elle voit la taille de mes jouets
Evidemment qu’j’suis joueur
J’ai plus peur d’échouer
Noyé dans des larmes de douleur
Tes diamants, sèchent-les
Quand elle brille tout là-haut
Elle nous voit j’réalise à quel point l’ciel est beau
J’ai les mains sur une crosse, le teflon sur le dos
Dans l’vent et la braise on a grandi
Mais j’veux mourir près de l’eau

Hein, faut qu’j’la sorte du coma, avec ou sans love
Stoppés par l’temps, l’égo, l’amour du mauve
J’cause au mur j’entends dans ses murmures qu’j’ai mis son cœur en lambeaux
Hier encore t’avais mon nom sur les lèvres
Depuis l’aube t’es plus la même
Où qu’on aille tu m’as dit aimer c’est pas le tout
Rien n’est à moi, rien n’est à nous
Ma santé pour un SMIC, j’préfère crever riche et solo
Teille j’zone ivre, crosse celui qui s’met devant
Ma vie dans un disque, mon son dans ton bando
A nos morts, à nos restes en photo
Te-tê haute, nés pour mourir debout
On affrontera quand même

J’ai oublié comment vivre
Tant qu’le soleil s’lève avec ou sans love
Tant qu’mère n’est pas sauve
J’suis parti j’ai pris des risques
Mais j’vais pas revenir pauvre
J’t’e l’ai dit j’tiendrai promesse
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
J’ai du temps j’ai peu sommeil
Ma gorge nouée, mes peines en chiffre
Si tu m’entends j’suis entier
J’t’ai dit chérie attends moi j’suis en guerre
Tu m’attends, tu m’perds
D’puis longtemps j’le savais j’ai vu clair
Laisse tomber j’ai plus mal
J’parle à la Lune j’vois ton reflet dans l’eau

Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule

Quand les regrets reviennent
J’repense et j’tourne en rond
Jamais plus je n’te dirai bébé reviens
Tant pis pour le reste j’ai pas tourné ma veste
Tu t’es sentie seule dedans
Quand le temps passe les plaies s’estompent
On oublie pas on vit avec
A nos morts, à vous
Gouache sur les phalanges violent
J’ai grandi j’ai plus les mêmes hantises qu’avant
J’ai choisi de le faire à leur détriment

Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule

J’affronterai quand même
Tant qu’le soleil s’lève
Avec ou sans love
Tant qu’mère n’est pas sauve
J’suis parti j’ai pris des risques
Mais j’vais pas revenir pauvre
J’t’e l’ai dit j’tiendrai promesse
Tu m’as pas vu changer l’fusil d’épaule
J’ai du temps j’ai peu sommeil
Avant d’m’avoir dit je t’aime
M’as tu dis je t’aide
Va de l’avant réalise tes rêves
Père et mère vieillissent
La meilleure ou la pire chose qui m’arrive
Ce qu’elle me donne
J’en veux plus j’en allais mal t’as joué l’aveugle »

SCH
« Fusil »

Paroles :

Clip :

37/52 : Ne pas changer son fusil d’épaule.
36/52 : Cueillir l’âge d’or.
35/52 : Rester à contre-courant.
34/52 : Gérer le bulldozer.
33/52 : Tourner les pages.
32/52 : Saisir la poésie du moment.
31/52 : Devenir indestructible.
30/52 : Rester assez ouvert pour apprendre.
29/52 : Réunir.
28/52 : Prier.
27/52 : Savourer.
26/52 : Creuser.
25/52 : Laisser couler.
24/52 : Prendre la contre-allée.
23/52 : Se préparer sereinement.
22/52 : Choisir des addictions positives.
21/52 : Trouver les bonnes oreilles.
20/52 : Se reconnecter.
19/52 : Ne pas avoir de remords.
18/52 : Confronter ses démons.
17/52 : Digérer.
16/52 : Crier encore.
15/52 : Préserver l’une des raisons de se lever chaque matin.
14/52 : Graver les choses dans le marbre.
13/52 : Voir plus loin et plus haut que le savoir.
12/52 : Rechercher la Vérité et la Justice.
11/52 : Savoir écouter l’autre.
10/52 : Ne pas avoir peur.
9/52 : Se sauver soi-même.
8/52 : Partir en trip.
7/52 : Avancer avec humilité.
6/52 : Vivre pour quelque chose.
5/52 : Voir ses amis.
4/52 : S’éloigner de l’agitation – Partie 2.
3/52 : S’éloigner de l’agitation – Partie 1.
2/52 : Accueillir le changement.
1/52 : Ne pas se retenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *