Fabrice Luchini est (comme d’habitude) passionnant

Par défaut

J’adore Fabrice Luchini et cet entretien ne fait que confirmer la donne. Je mets juste un léger « bémol » sur sa vision du bonheur qui, à mon humble avis, manque légèrement de nuances. Nan mais ce que je veux dire par là, c’est que tu as quand même un large espace entre Cioran et le gai savoir ! Et heureusement d’ailleurs. Le bonheur peut nécessiter beaucoup de choses différentes dont il est probable qu’elles se résument finalement en une seule. Fabrice Luchini y voit un miracle, quelque chose qui nous dépasse. Moi j’y vois une grâce tangible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *