Ce passage : Sólstafir – Fjara

Par défaut

solstafir

Ecoutant bien plus que de raison « Fjara » de Sólstafir, je me dis en écrivant ces lignes que cette chanson aurait aussi eu sa place dans la rubrique En Boucle de ce blog. Mais en y réfléchissant à deux fois, il fait plutôt sens que ce focus sur la composition des Islandais s’effectue lors de l’inauguration de cette nouvelle rubrique ayant pour nom « Ce passage ».

« Ce passage » a pour objectif de s’intéresser à un point précis d’une chanson, à un passage déterminé. Un moment-clé qui me fait vibrer, bien entendu, et qui a une valeur toute particulière à mes yeux.

« Fjara » de Sólstafir est une chanson pleine de délicatesse. Elle dure 7,16 minutes et sa montée en régime est magnifique. A partir de 3,55 minutes, tu te dis que cette chanson a une dimension folle et tu es impressionné par la classe des mecs qui l’ont composée. Mais ce n’est rien, rien par rapport à ce qui se passe à partir de 5,42 minutes…

Ce passage de « Fjara » est l’un de mes préférés écrits par un groupe de musique, tous styles confondus. L’enchevêtrement de voix féminines est grandiose et fait passer un cap à cette chanson qui, du coup, prend à mon humble avis une dimension encore supérieure.

On est vraiment dans le génie pur et je pense que Sólstafir, qui aime faire dans le long, aurait même pu continuer cette boucle encore un moment parce que ces 50 petites secondes, entre le début du passage et la fin du morceau, passent beaucoup trop vite à mon goût !

Tous les articles de cette rubrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *