Entretenir l’excitation

Par défaut

Ihsahn-MAIN-PHOTO-Credit-Bjørn-Tore-Moen-crop

« J’essaye constamment de me mettre dans des positions difficiles pour mon propre intérêt. Certaines personnes supposent que c’est parce que je veux provoquer mes auditeurs, alors que ce n’est qu’une manière narcissique et égoïste d’entretenir mon excitation. […] C’est très sympa d’avoir des compliments mais si je ne suis pas satisfait du produit, ça ne lui donne pas plus de valeur à mes yeux si plein de gens disent qu’ils sont satisfaits. A l’inverse, si je suis super content d’une œuvre musicale, ça n’a pas d’importance pour moi si mille personnes disent que c’est de la merde. »

Entretien avec Ihsahn qui parle à Radio Metal du nouvel EP Pharos, évoquant son approche et sa vision de la création artistique, ce qui le guide et le stimule dans ce processus, et les notions de choix et de superficialité.

7 preuves que Ferdinando Marchisio (Forgotten Tomb) est un mec plutôt direct

Par défaut

Forgotten-Tomb-Photo-3-by-Antonio-Pupa-crop

« Je n’aime tout simplement pas comment les choses fonctionnent dans le monde d’aujourd’hui, je déteste les informations foireuses qui sont répandues sur internet, les banalités, les guerriers de la justice sociale, le fait que tout le monde se sente offensé pour tout et n’importe quoi et qu’il faille constamment faire attention à ce qu’on dit ou fait. C’est un monde de divas et ça m’emmerde profondément. »

Lire la suite…

La rentrée masquée de Radio Metal

Par défaut

Nous traversons assurément une année des plus singulières. Bien que nul ne voie le bout de cette crise sanitaire qui nous affecte tous à différents niveaux, c’est avec de nouvelles habitudes que nous devons avancer, que nous devons repenser. Nous repenser. En un mot, évoluer. Quelquefois à l’aveugle, sans entrevoir l’horizon. Mais évoluer, toujours. À Radio Metal, des projets nous en avons beaucoup.

2020 devait d’ailleurs être un temps de transition, et si les reports ont été nombreux, cette année que bon nombre ont déjà qualifiée de blanche n’aura pas été pour nous un prétexte d’inertie. Jean-Florian vous propose ainsi d’avancer ensemble vers la nouvelle saison dont la rentrée à l’antenne de Radio Metal se dévoile ici, avec des membres du staff masqués et équipés de gel hydroalcoolique.

Lire la suite

Useless Pride : le rebond malgré la crise

Par défaut

La crise sanitaire a eu des conséquences dévastatrices pour l’ensemble de la société. Avec 4,5 milliards de manque à gagner, l’industrie de la musique a fait partie des secteurs d’activité les plus touchés. Plus de 15 000 concerts ont notamment été annulés ces derniers mois, ce qui a évidemment eu des conséquences colossales pour tous les acteurs de la culture. Avec des effets qui, malheureusement, ne sont pas tous encore connus.

Useless Pride, entreprise basée à Toulouse qui fabrique le merchandising de Radio Metal et est aussi réputée en tant que label, devrait perdre plus d’un tiers de son chiffre d’affaires cette année. Olivier Derouinau, son fondateur, revient dans cet entretien sur la manière dont il a géré la crise et communiqué avec ses dix salariés. Tout en évoquant son éthique de travail, Olivier partage également les solutions qu’il a tenté de trouver pour affronter cette crise sans précédent.

Il y a quelques semaines, Useless a dans cette optique lancé, sur son site internet, une grande opération en proposant des produits 100% exclusifs. Pour soutenir notre partenaire, Radio Metal propose ainsi sur le site de Useless un T-shirt Bouc (réalisé par Will Argunas), disponible en T-shirt unisexe ou débardeur, qui rentre dans le cadre de notre collection Satanimals. Mais avant de faire vos emplettes, nous vous conseillons de découvrir ce long entretien riche et instructif.

Lire l’interview…

ARTE Concert : sur le front malgré les annulations

Par défaut

Plus de dix ans après sa création, ARTE Concert est devenue une référence dans le secteur musical français. En tant que plateforme numérique, le pôle musique de la chaîne franco-allemande ARTE soutient la scène culturelle au sens large en diffusant des milliers de concerts sur ses réseaux sociaux mais également des reportages, des sujets de fond, etc., qui ont tous pour dénominateur commun l’exigence de qualité.

Cette semaine est particulière pour ARTE Concert car le média aurait dû, comme beaucoup d’entre nous, faire ses bagages en direction de Clisson pour faire vivre comme il se doit le Hellfest Open Air qui devait se tenir à partir de ce vendredi 19 juin. Mais crise du Covid-19 oblige, ARTE Concert a été dans l’obligation de se réinventer pour renouveler ses programmes et rester actif. Le Hellfest Open Air sera ainsi mis en avant par de nombreux biais chez nos confrères, aussi bien sur le web que sur la chaîne ARTE.

Nous avons discuté de tout cela avec José Correia, le responsable programmation d’ARTE Concert, qui revient sur l’histoire de la plateforme, son fonctionnement, et évoque plus spécifiquement son lien avec le Hellfest Open Air et son rapport avec le public metal.

Lire l’interview…

Interview de Ben Barbaud sur RM : forcément instructif

Par défaut

Ben-Barbaud-©-Simon-Grumeau

On ne voulait pas y croire mais au fond, on savait depuis déjà plusieurs semaines que ce serait inévitable : l’année 2020 sera une année blanche pour les festivals d’été, dont le mastodonte des musiques extrêmes, le Hellfest, qui a été le premier à officialiser son annulation ; une année noire pour la musique et la culture en général qui risque gros face à la crise sanitaire du Covid-19 dont on ne sait quand elle prendra réellement fin.

C’est la première fois en quatorze ans – dix-huit si l’on compte son ancêtre le Furyfest – que le « festival de l’enfer » est contraint de garder portes closes. Les implications financières et humaines sont énormes, avec des répercussions au-delà du festival lui-même.

Dans l’entretien qui suit, Ben Barbaud, fondateur du festival, revient longuement sur le déroulement des événements et la gestion en interne de la crise. Un échange riche et instructif qui lève le voile sur les enjeux de cette annulation, les difficultés auxquelles l’équipe du festival a fait face et va faire face dans les mois et années à venir, mais aussi son état d’esprit à la fois rationnel et solidaire. Des premières semaines de confinement aux efforts qui seront demandés à l’avenir aux artistes, en faisant un petit détour par l’« affaire » Manowar qui a secoué l’édition 2019, comme à son habitude, Ben Barbaud est sans filtre et généreux en précisions.

Lire l’interview…

Valnoir n’a pas sa langue dans sa poche et j’aime ça !

Par défaut

valnoir

« Personnellement, je n’en ai plus rien à foutre qu’on me crache dessus, que des nerds, des haters, des rageux derrière leur clavier, se mettent à me chier sur la gueule… car putain : « Vous, vous faites quoi ? Toi, tu me chies sur la gueule, mais t’as fait quoi de ta pauvre vie de merde ? T’as rien fait. » […] A l’époque, cela me touchait énormément, et lui, c’est exactement la même chose. Surtout Stéphane qui est probablement plus sensible que moi, qui fait quelque chose de beaucoup plus délicat, qui met réellement son âme à nu dans Alcest. C’est vraiment très facile de s’attaquer à quelqu’un qui est à poil. »

Dans notre nouveau livre de 208 pages sur Alcest, nous avons longuement échangé avec Valnoir (Metastazis), un ami intime du groupe notamment réputé pour ses artworks (Paradise Lost, Amorphis). Un entretien sans langue de bois !

Pour commander le livre :
radiometalshop.com/produit/lintegrale-alcest-fr/
Pour plus d’infos : radiometal.com

Pour toute question, ou pour toute info sur le suivi de votre commande, vous pouvez nous contacter via customerservice@radiometal.fr.

Peace, love and understanding

Par défaut

Kirk-Windstein-01

« Crowbar n’est pas un gros groupe ni un grand nom, et je ne suis pas une énorme rock-star, car rien de tout ça m’intéresse. Tout ce qui compte pour moi, c’est d’aimer la musique que je fais, qu’elle vienne du cœur, que ce soit authentique. Je suis comblé parce que je me donne à cent pour cent dans tout ce que je fais, que ce soit dans les concerts, la composition, le chant ou la guitare. […] Je suis très en paix avec moi-même, et c’est super de pouvoir dire ça, car malheureusement, beaucoup de gens ne sont pas en paix avec eux-mêmes. »

Entretien avec Kirk Windstein de Crowbar qui nous présente son premier album solo, Dream In Motion. L’occasion idéale d’en savoir plus sur l’homme et l’artiste, que ce soit ses affinités, sa carrière, sa ville de cœur La Nouvelle-Orléans, etc. Sans oublier Crowbar puisque le groupe fête tout juste ses trente ans, mais aussi Down que le guitariste nous informe réintégrer après l’avoir quitté en 2013.

Retrouvez l’interview de Kirk Windstein dans son intégralité sur le site de Radio Metal.

10 raisons de lire notre interview avec Mikkey Dee

Par défaut

Mikkey-Dee-02

J’adore Mikkey Dee parce qu’il respire la sincérité. Le mec est à des années-lumière du star system et de toutes ces choses dans lesquelles je ne me retrouve pas au sein de l’industrie de la musique. Le fait que les artistes soient mis sur un piédestal participe, en un sens c’est vrai, à la magie qui entoure l’industrie du divertissement. Mais, en parallèle, cela a aussi parfois des conséquences néfastes et toxiques sur ce que peut être leur comportement. Mikkey Dee est une star mais, à mes yeux, c’est surtout une immense star parce qu’il n’a pas l’arrogance de vouloir en être une.

L’interview réalisée par ma collègue Tiphaine est vraiment excellente parce que c’est une vraie conversation. Entre souvenirs chaleureux de Lemmy, projets de biopic, nouvelles aventures avec Scorpions et nominations au Rock & Roll Hall of Fame, elle a pris le temps d’évoquer avec le batteur l’après-Motörhead… et aussi un peu le pendant-Motörhead, car on ne tourne pas si aisément la page de vingt-cinq ans de carrière dans un groupe culte.

Voici 10 citations en provenance de cette interview, histoire de vous donner envie de dévorer tout ça.

Lire la suite…