En boucle : Up North (Borknagar)

Par défaut

Borknagar-True-North

J’ai toujours eu tendance, quand j’aime une chanson, à l’écouter en boucle. Ceux qui ont travaillé avec moi à Radio Metal autour de 2010 – époque où nous bossions comme des acharnés à quatre dans les studios en attendant patiemment Nicolas, notre rédacteur en chef, pour le bombarder de bonbons Indica quand il venait déjeuner avec nous – ne le savent que trop bien. Car le mode « répétition » pouvait aller de Dr. Alban à Immortal. Et comme j’aime partager, ce n’était pas forcément au casque…

Bref, tout ça pour dire qu’il y a des chansons que j’aime tellement que je n’arrête de les écouter que quand je m’en suis totalement lassé. D’où l’existence de cette nouvelle rubrique.

Lire la suite…

Mes albums favoris en 5 phrases : Altra (Naïve)

Par défaut

naive

Les mecs de Naïve m’énervent. Ils devraient prendre le temps de se réunir pour avancer sur leurs compositions et proposer au monde un nouvel album. Mais les contraintes des artistes en devenir, je les connais parfaitement et je sais que quand tu as une vie bien remplie, il est compliqué de trouver le temps pour faire vivre son projet musical à côté de son taf, des enfants quand il y’en a etc.

Mais les mecs de Naïve m’énervent quand même ! Parce que le fait d’écouter Altra me procure, à chaque fois, des sensations que seuls des artistes comme Deftones, Alice In Chains, Alcest, Tool – et tous les représentants de cette clique avant-gardiste – peuvent me donner.

Ecouter le disque…

En boucle : Passive (A Perfect Circle)

Par défaut

a-perfect-circle-emotive-588x588

J’ai toujours eu tendance, quand j’aime une chanson, à l’écouter en boucle. Ceux qui ont travaillé avec moi à Radio Metal autour de 2010 – époque où nous bossions comme des acharnés à quatre dans les studios en attendant patiemment Nicolas, notre rédacteur en chef, pour le bombarder de bonbons Indica quand il venait déjeuner avec nous – ne le savent que trop bien. Car le mode « répétition » pouvait aller de Dr. Alban à Immortal. Et comme j’aime partager, ce n’était pas forcément au casque…

Bref, tout ça pour dire qu’il y a des chansons que j’aime tellement que je n’arrête de les écouter que quand je m’en suis totalement lassé. D’où l’existence de cette nouvelle rubrique.

Lire la suite…

Mes albums favoris en 5 phrases : Use Your Illusion I (Guns N’ Roses)

Par défaut

Use_Your_Illusion_I

Après avoir marqué l’Histoire avec Appetite For Destruction, les Guns reviennent en 1991 avec Use Your Illusion, un double album. Enfant des années 90, je préfère de très loin ces deux albums à Appetite qui me parle beaucoup moins. Evidemment, mon regard sur le sujet est 100% subjectif mais c’est vrai que les tubes incroyables présents sur Appetite ne valent pas, à mes yeux, la richesse, la diversité et la profondeur des Use Your Illusion.

Surtout le premier, d’ailleurs, qui reste mon préféré. Avec ces chansons absolument fantastiques que sont « November Rain », « Don’t Cry » ou encore le chef d’oeuvre « Coma » qui clôture l’album, Axl Rose prouve que son talent de composition ne se limite pas à des tubes hard rock mais qu’il est aussi capable d’aller sur le terrain du rock/metal généraliste, en proposant des disques où la variété est de mise.

Ecouter le disque…

En boucle : Cry Of Love (Crippled Black Phoenix)

Par défaut

cbp

J’ai toujours eu tendance, quand j’aime une chanson, à l’écouter en boucle. Ceux qui ont travaillé avec moi à Radio Metal autour de 2010 – époque où nous bossions comme des acharnés à quatre dans les studios en attendant patiemment Nicolas, notre rédacteur en chef, pour le bombarder de bonbons Indica quand il venait déjeuner avec nous – ne le savent que trop bien. Car le mode « répétition » pouvait aller de Dr. Alban à Immortal. Et comme j’aime partager, ce n’était pas forcément au casque…

Bref, tout ça pour dire qu’il y a des chansons que j’aime tellement que je n’arrête de les écouter que quand je m’en suis totalement lassé. D’où l’existence de cette nouvelle rubrique.

Lire la suite…

Mes albums favoris en 5 phrases : Halmstad (Shining)

Par défaut

shining

Halmstad de Shining est le premier disque promo que j’ai reçu, en 2007, suite à la création de Radio Metal. Autant vous dire que la surprise était de mise car, au-delà de la pochette que je qualifierai (mode « politiquement correct » on) de « directe », je dois avouer que mettre cet album dans ma chaîne a été une expérience assez hors-norme !

Personnellement, je ne blâmerai personne de considérer Kvarforth comme un génie. Outre ses différentes frasques et provocations énumérées tant de fois, c’est un sacré compositeur comme le prouve ce chef d’oeuvre de variété, d’expérimentations, de musicalité et d’accroches. Sorti chez Osmose Productions, Halmstad est un must et, treize ans après la découverte de ces six morceaux, je l’écoute toujours avec autant de plaisir.

Ecouter le disque…

Tout est dit : Nine Inch Nails – Copy Of A

Par défaut

nin

Pendant plus d’un an, j’ai écrit sur 52 préceptes qui me tiennent à cœur et qui sont corrélés aux paroles d’artistes qui me sont chères. J’ai donc décidé de poursuivre dans la thématique des paroles avec cette rubrique ‘Tout est dit’.

C’est la dimension universelle de ces chansons, si je peux m’exprimer ainsi, qui m’intéresse. Sur le principe, toutes les chansons présentes dans cette rubrique ne méritent pas un commentaire de ma part puisque, à mes yeux, elles disent tout par elles-mêmes. Mais bon, je ne peux pas m’empêcher de partager quelques points quand même !

Lire la suite…

Mes albums favoris en 5 phrases : One Second (Paradise Lost)

Par défaut

paradise-lost-one-second

Paradise Lost confirme avec One Second, son sixième album sorti en 1997, qu’il n’en a strictement rien à faire de ton avis ! Les Anglais font ce qu’ils veulent et après avoir démarré leur carrière en mode death/doom, en finissant par proposer le désormais culte Draconian Times (1995), le groupe fait cette fois le choix de partager avec One Second (1997) un disque rock hyper accessible, mélodique, où Nick Holmes chante en voix claire tout l’album.

Le résultat est d’une classe totale, d’une élégance absolue. Avec Host (1999), l’album suivant, Paradise Lost lorgnera vers l’électro de Depeche Mode pour ensuite revenir, quelques années plus tard, à ses racines musicales plus dures. Paradise Lost est clairement l’un de mes artistes favoris car, à l’instar d’Ulver, il fait partie de ces très rares groupes qui ont été capables de composer des disques géniaux dans des styles musicaux qui n’ont rien à voir.

Ecouter le disque…

Tout est dit : Supertramp – The Logical Song

Par défaut

Supertramp

Pendant plus d’un an, j’ai écrit sur 52 préceptes qui me tiennent à cœur et qui sont corrélés aux paroles d’artistes qui me sont chères. Aujourd’hui, j’ai décidé de poursuivre dans la thématique des paroles avec cette rubrique ‘Tout est dit’.

C’est la dimension universelle de ces chansons, si je peux m’exprimer ainsi, qui m’intéresse. Sur le principe, toutes les chansons présentes dans cette rubrique ne méritent pas un commentaire de ma part puisque, à mes yeux, elles disent tout par elles-mêmes.

Mais bon, je ne peux pas m’empêcher de partager quelques points quand même ! Je vais m’exprimer sur ces chansons parce que parfois vous allez, qui sait, être choqués, surpris, outrés etc. par ce que je vais dire ici, notamment quand ces paroles vont évoquer des questions (politiques, religieuses, sexuelles…) qui ont tendance, dans notre belle société de 2020, à diviser les gens.

En conséquence, je vais devoir disserter sur tout ces sujets parce que sinon vous allez (peut-être) m’en vouloir et/ou mal interpréter la mise en ligne de ces paroles, si je fonctionne de manière trop (a)bru(p)te c’est-à-dire sans explication. :) Si si je te connais, Internet !

La perfection n’existe pas, c’est un fait, mais à mes yeux toutes les chansons qui seront présentes dans cette rubrique constituent une sorte d’absolu qui pourra même, pas tout le temps mais parfois, exprimer ce que je peux avoir au plus profond de mon être.

Lire la suite…

Mes albums favoris en 5 phrases : Aealo (Rotting Christ)

Par défaut

rotting christ - aealo

Cet album sorti en 2010 (dix ans déjà !) est mon-stru-eux parce que Rotting Christ est un groupe mon-stru-eux. Ce démarrage de rubrique respire l’objectivité, n’est-ce pas ? En même temps, comment ne pas secouer la tête sur ce disque plein de richesse qui souligne, une fois de plus, le génie de Sakis Tolis, chanteur guitariste mais surtout unique compositeur du groupe grec.

Pour moi, Sakis est un véritable génie parce qu’il est capable de te sortir une pléthore de riffs martiaux qui sont hallucinants de classe. C’est vraiment quelque chose qui m’impressionne chez lui parce que, malgré le fait que la musique de Rotting Christ peut sembler linéaire pour celui qui écoute distraitement le groupe, Sakis réussit constamment l’exploit de ne jamais tomber dans la redite.

Ecouter le disque…